Septembre, c'est le mois complètement fou de la rentrée, les emplois du temps, les fournitures scolaires, l'organisation des sports et des loisirs… On n'est pas encore dans l'angoisse du mercredi à occuper… Enfin, il fait beau ! Il faut profiter des derniers rayons du soleil, des matinées fraîches et des après-midi tièdes, emmagasiner lumières et couleurs d'automne, faire le plein de champignons, de noisettes, de mûres et autres baies comestibles … C'est aussi le moment idéal pour commencer à remplir ses "boîtes à trésors" en prévisions des bricolages futurs : marrons et bogues, glands de chêne, samares, pommes et aiguilles de pins, jolies branchettes tombées à terre, et enfin, des feuilles mortes de toutes sortes. En glanant ainsi, on tombe sur une plume de geai ou un nid tombé d'un arbre, sur des pommes de pins grignotées par un écureuil ou un bec croisé : l'occasion d'une "leçon de choses" improvisée qui mènera vos enfants vers une meilleure connaissance de la nature. Alors, sortez !

traces

Tableau réalisé aujourd'hui, à partir de restes de "repas des bois" récoltés fin août, près de Montagnac-sur-Lède (Lot-et-Garonne) : plumes de geai, noisettes et cônes de pins grignotés par des rongeurs, coquilles d'escargot percées par une grive.

Quelques conseils : emmenez un vieux sac à dos et une collection de petits sacs en toile, en papier ou en plastique pour engranger votre récolte. Ne soyez pas prédateur et limitez vos prélèvements : tout ce qui tombe à terre est ensuite digéré par un petit peuple de "décomposeurs" et participe ainsi au grand cycle de la nature. De retour chez vous, essuyez les feuilles mortes, placez-les directement entre des pages d'annuaires ou entre des feuilles de papier buvard, avec de gros dictionnaires empilés par-dessus. Laissez sécher à l'air libre pendant quelques jours le reste de vos trésors avant de les entreposer dans des boîtes, des corbeilles ou des vases.

fleursseches Bouquet récolté l'année dernière à l'ïle d'Yeu (je crois) par Odile. .