Au départ, c’était une recette suédoise, fournie avec un sachet d’épices. Je vous la livre telle quelle, avec son nom d’origine : le Glögg krydden sans alcool.

  • 1,7 litres de sirop de fruits rouges – grenadine, cassis, fraise, framboise, myrtille – dilué
  • 1 grosse tranche d’écorce d’orange amère
  • 1 gros morceau de gingembre épluché et coupé en morceau
  • 3 bâtons de cannelle entière
  • ½ cuillère à soupe de clous de girofle
  • 1 cuillère à soupe de grains de cardamome

Préparer le sirop dilué, puis verser le reste des ingrédients. Faire chauffer le sirop avec les épices sans le faire bouillir. Laisser macérer quelques heures. Filtrer.

Pour ma part, j’ai remplacé avantageusement le sirop par un mélange de jus de fruits rouges, même pas bio ! On peut tenter le jus de myrtille, mais comme il est très acide, il faudra probablement ajouter du sucre.

J’y adjoints 1 cuillère à café de pétales d’hibiscus ou de baies de cynorrhodon (églantier), pour l’acidité et pour la vitamine C – voir plus bas.

Enfin, j’y mettrais volontiers de la muscade. On peut aussi ajouter ou remplacer certains ingrédients par un mélange d’épices pour « chaï » indien au goût poivré (à trouver dans les magasins bio et à consommer tout au long de l’hiver : en infusion pure ou en mélange avec du thé ou encore avec une tisane maison).

vinchaud2

Cela constitue une boisson très agréable en hiver, tonique, réchauffante et préventive des maladies infectieuses :

  • les épices utilisées sont connus pour leurs vertus antiseptiques. Les huiles essentielles qu’elles contiennent en grande quantité sont produites par les plantes afin de lutter contre les invasions de champignons, bactéries, virus. On les utilisait au Moyen-Age pour conserver notamment la viande – et accessoirement en masquer son goût probablement abominable.
  • les pétales d’hibiscus et les baies de cynorrhodon ont une dominante acidulée qui provient de leur teneur importante en vitamine C. On trouve les pétales d’hibiscus dans les magasins biologiques ou de produits exotiques. Si vous avez un églantier proche de chez vous, récoltez les baies en octobre-novembre – quand elles se ramollissent – et faites-les sécher ou congeler. Vous en mettrez une ou deux dans une tisane anti-infectieuse ou préventive (sauge, thym, romarin...).
  • les myrtilles sont supposé améliorer la vision de nuit. Il paraît que les pilotes d’avion ont droit à des cures régulières de jus de myrtilles. Cette information ne demande qu’à être confirmée par un utilisateur direct...